Le soin aux étudiants : mention « peut mieux faire »

Mises en lumière par la crise sanitaire, les conditions de vie étudiante attirent l’attention des décideurs publics. Leur isolement pendant les périodes de confinement et ses conséquences avaient largement été relayés par les médias. Aujourd’hui, ce sont les difficultés à se loger, l’inflation et le stress lié aux études ou à leur insertion professionnelle qui s’ajoutent à leurs préoccupations.

Les étudiants représentent 1 habitant de la Métropole sur 10. 3 sur 10 sont en situation de pauvreté. 1 sur 3 s’estime en mauvais état de santé mentale. Entre augmentation du coût de la vie et fragilisation de leur état de santé, à quelles difficultés les étudiants nantais sont-ils confrontés en 2023 ? Et quel rôle des acteurs publics locaux pour répondre à leur besoin ?

Cette synthèse propose de faire le point sur ces questions à partir des résultats de l’enquête menée par l’Auran en 2023, sur les conditions de vie étudiante, avec le soutien de la ville de Nantes, Nantes Métropole et Nantes Université.